26/01/2009

Trouver un compromis

J'ai bien conscience que nous nous détruisons mutuellement avec cette histoire.

J'ai du me rendre à l'évidence, Tim n'acceptera jamais de ne plus voir ses parents quoiqu'ils fassent, il ne peut pas non plus me forcer à les voir mais je ne peux pas non plus les empêcher de voir leur petit fils...

On tournait en rond...  Tim souhaite que ses parents voient le petit, moi je suis malade rien qu'à imaginer sa mère posant les mains sur lui...  Mais je ne peux pas faire le blocus seule et contre tous, d'autant plus qu'elle est capable de tout.

Laisser Tim partir seul voir ses parents avec le petit m'est inconcevable également, je sais comment elle va agir avec eux et cette idée me rendrait plus malade que de voir belle maman.

J'ai donc proposé à Tim un compromis...

fil_de_soi_compromis400

J'ai rédigé une petite lettre dans laquelle je lui ai dit ce que j'accepterai et ce que je n'accepterai plus du tout.  Je lui ai demandé de faire pareil afin que nous n'y revenions plus et que nous sachons quelles sont les limites de l'autre.

Je me suis donc engagée à ne plus critiquer ni insulter sa mère en sa présence (oui parce que sur mon blog j'écris ce que je veux na!!!!), à aller leur rendre visite avec les enfants et à les recevoir ici lorsqu'ils viendront en Belgique.

Par contre, je n'accepte pas que sa mere soit blessante et méchante, qu'elle agisse avec le petit comme si elle était sa propre mère, je refuse que ses parents logent chez nous et je ne veux plus jamais dormir chez eux.  Je refuse également que le petit soit avec sa mère sans que nous soyons là.

Tim s'est engagé à ne plus laisser sa mère me blesser et à lui faire la remarque en ma présence, à ne pas la laisser agir avec le petit comme elle l'entend en allant à l'encontre de ce que nous lui disons.  A ce que ses parents ne dorment plus chez nous et à ce que nous n'allions plus dormir chez eux.  Et enfin à parler à sa mère de la lettre et à lui faire savoir son désacord vis à vis de ça.  Il a également accepté que sa mère ne garde jamais le petit et ne parte pas seule avec lui.

On a signé chacun nos lettres et on les a rangées dans un endroit sûr ...c'est super officiel hein????

Cette démarche était nécessaire sinon je ne crois pas que nous aurions tenu le coup.  Je pourrai supporter sa mère quelques heures du moment que nous n'allons plus loger les uns chez les autres.

Pour la suite, on verra, mais on se sent déjà mieux depuis cette démarche.  Il informera ses parents des changements et de comment nous ferons par la suite.

 

18:15 Écrit par une nana pleine d'espoir ;) dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

bonjour UNE ENTENTE MUTUELLE...
JE CROIS QUE C EST UNE BONNE IDÉE...
PAR CONTRE JE ME SOUVIENS DE MA BELLE MERE..
JE M IMAGINE LES YEUX QU ELLE AURAIT FAIT EN VOYANT UNE ENTENTE AVEC SA FILLE ET SON CONJOINT...OUFFFFF
MERVEILLEUSE JOURNÉE A TOI...

Écrit par : COEURDENFANT | 26/01/2009

c'est une très bonne idée l'idée de la lettre pourvu que ça marche et que tout le monde se sentent bien et heureux. Je te le souhaite.
Rita

Écrit par : rita | 26/01/2009

Les paroles s'envolent les écrits restent : trés bonne solution de compromis. Si aprés cela ça ne fonctionne pas il faudra revoir les termes du contrat. Bon mardi

Écrit par : nat | 27/01/2009

Bravo ! Vous etes clairement les adultes dans cette histoire.

Pourquoi pas aussi un p'tit texte a vous deux (ensemble), indiquant, tout ce qui vous plait dans votre famille et l'un dans l'autre, ce qui vous unit, et ce qui se passerait si ta belle-mere venait a faire craquer l'un de vous deux sur un des points de votre accord? Gardant ca pour vous deux bien precieusement (prive)? Rien de plus facile pour des gens comme ta belle-mere de mettre les gens en defaut, l'air de rien bien sur...

Le premier accord comme une direction et un point de repere mais surtout le texte commun de ce qui vous unit et que vous construisez ensemble comme quelque chose d'absolu, plus fort que n'importe quels aleas?

Écrit par : Roger | 27/01/2009

J'arrive bien longtemps après l'édition de ce message, Mais je ne peux m'empêcher de réagir car je suis dans la même situation qu'était la vôtre (je l'espère pour vous).
J'espère que tout s'est arrangé.

Écrit par : Sarah | 03/10/2012

Les commentaires sont fermés.